Émancipation

Articles de cette rubrique

  • Soutien à l’antiracisme politique

    La Fondation Frantz Fanon se mobilise depuis plusieurs années pour un approche politique de l’antiracisme. Les résistances mises en place par ceux qui ont défendu un antiracisme moral et paternaliste se cristallisent autour de positions qui n’ont jamais permis aux "invisibilisés" de sortir des (...)

  • Outline of Ten Theses on Coloniality and Decoloniality

    Nelson Maldonado-Torres, membre du Bureau et du Conseil d’administration de la Fondation Frantz Fanon propose une réflexion sur Dix thèses sur la colonialité et la décolonialité, un des projets portés par la Fondation. Il est, actuellement, professeur associé au Département d’études Latines et des (...)

  • Marche de la dignité / The Dignity March

    La Fondation Frantz Fanon soutient et appelle à la Marche de la Dignité et contre le racisme. Quelques mois après que les dominants ont revendiqué l’unité nationale après-Charlie, force est de constater que le fossé ne cesse de se creuser avec le retour d’un racisme biologique et d’une incapacité, d’une partie de la société européenne, à comprendre que nos sociétiés ont profondément changé depuis la traite négrière, la mise en esclavage et le colonialisme. Nous sommes nombreux à appeler et à agir pour un monde d’humanité qui ne sera possible que si le racisme structurel, la discrimination raciale, la xénophobie, l’afrophobie, la négrophophie et l’islamophobie ne sont plus des règles de « gouvernance ». Marchons, ensemble, toutes et tous ensemble, pour dénoncer la permanence de l’ordre colonial ! Marchons pour dénoncer l’invisibilité structurelle dont sont victimes les indigènes ! Marchons pour que l’on nous voie et que l’on nous compte !

  • De Ferguson à Paris : marchons pour la dignité !

    Le 31 octobre, dans quelques jours, nous marcherons toutes pour la dignité.
    Angela Davis, marraine de la marche, a envoyé cette tribune au comité organisateur de la marche et à tous ceux qui arpenteront les rues pour faire entendre "les voix écrasées, humiliées, de familles brisées, et d’héritages rompus".