voeux de la fondation Frantz Fanon pour l’année 2011

, par admin

Cher-e-s ami-e-s

La Fondation Frantz Fanon vous présente ses meilleurs vœux pour 2011.
Que cette nouvelle puisse apporter justice, paix et espoir à tous et toutes et en particulier à tous ceux et toutes celles qui luttent pour une vie meilleure où l’ensemble des droits fondamentaux sont enfin respectés.
Face à « La grande nuit dans laquelle nous sommes toujours plongés, il nous faut la secouer et en sortir. Le jour nouveau qui déjà se lève doit nous trouver fermes, avisés et résolus » .

En effet, la colonisation revêt aujourd’hui de nouvelles formes, souvent plus insidieuses, auxquelles il convient d’être vigilant et de résister, le recours à l’œuvre et à l’action de Fanon est plus que jamais d’actualité. Fanon incite toujours à refuser toutes les formes de discrimination et d’exclusion. On n’insistera jamais assez sur l’universalité de la pensée de Fanon, qui s’est nourrie d’une expérience irremplaçable de la souffrance, de la résistance et de la lutte.

Pour valoriser cette pensée et relever ces défis, la Fondation Frantz Fanon entend rester fidèle aux valeurs et aux formes d’engagement qui ont marqué la vie de Frantz Fanon, à sa liberté de propos et à sa rébellion contre le colonialisme sous toutes ses formes. Elle sera à son image, multidimensionnelle.

Pour la Fondation, 2011 est une année importante, elle marque le cinquantième anniversaire de la mort de Frantz Fanon, le 6 décembre 1961. La Fondation marquera cette année comme un jalon de la lutte pour l’émancipation et la liberté à laquelle Frantz Fanon a dédié sa vie . Un programme de manifestations est en cours de finalisation et sera communiqué dans les prochaines semaines.

La Fondation Frantz Fanon a le plaisir de vous annoncer la mise en place du site Internet de la Fondation qui peut être consulté.

Fondation Frantz Fanon


Frantz Fanon, les damnés de la terre, les cahiers libres 27-28, François Maspéro, 1961
Bien entendu, nous comptons sur vos suggestions, propositions et contributions pour faire de cette année de commémoration un jalon militant et un corpus documentaire pour les chercheurs et les étudiants