En Libye, nos frères vendus aux enchères

Des africains subsahariens vendus en Libye, bien peu de réaction du monde politique français ! Pourtant la France a une lourde responsabilité dans le chaos installé durablement dans ce pays.

Elle a réussi à faire adopter une résolution grâce à une interprétation abusive du droit international, ce qui a avalisé le bombardement en règle du pays, porté par l’OTAN, au nom de la démocratie et du droit de protéger les populations ; cela a abouti à une catastrophe humanitaire dont la victime est l’ensemble du peuple de Libye et au-delà les nombreux migrants passant par ce territoire où les droits humains n’existent plus.

De jeunes hommes, maintenus dans des camps de concentration, n’ont d’autres solutions que d’accepter d’être vendus aux enchères, pour échapper au sort qui les attend dans ces camps.

Les pays capitalistes, fervents défenseurs du libéralisme, semblent s’accommoder de ce fait.

Certains de ces pays sont prompts à dénoncer l’esclavage en Mauritanie mais sont bien silencieux sur la vente de ces jeunes Africains.

Deux poids, deux mesures !

Ces enchères rappellent ce que nos ancêtres ont enduré pendant plus de 4 siècles mais surtout démontre que la politique européenne dans la gestion des migrations est inhumaine et irresponsable politiquement.

Il est à noter que ce sont les pays anciennement esclavagistes et colonisateurs qui sont les plus ardents défenseurs de l’externalisation de cette gestion des migrations et qui sont prêts à signer des accords avec des milices ; et pourtant cela ne les empêche pas de parler urbi et orbi du futur économique de l’Afrique.

La Fondation Frantz Fanon sera présente au rassemblement organisé à 14heures, samedi 18 novembre, devant l’ambassade de Libye au 6-8 rue Chasseloup Laubat 75015 Paris.

English version
In Libya, our brothers sold at auction

Africans Subsaharians sold in Libya, very little reaction from the French political world ! Yet France has a heavy responsibility in the chaos permanently installed in this country.

It succeeded in passing a resolution through an abusive interpretation of international law, which supported the bombing of the country, carried out by NATO, in the name of democracy and the right to protect people ; this has led to a humanitarian catastrophe whose victim is the entire people of Libya and beyond the many migrants passing through this territory where human rights no longer exist.

Young men, kept in concentration camps, have no alternative but to be sold by auction, to escape the fate that awaits them in these camps.

The capitalist countries, fervent defenders of liberalism, seem to live with this fact.

Some of these countries are quick to denounce slavery in Mauritania but are very silent about the sale of these young Africans.

Double standards !

These auctions are reminiscent of what our ancestors have endured for more than 4 centuries but above all demonstrate that European policy in the management of migration is inhuman and irresponsible politically.

It should be noted that the formerly slave and colonizing countries are the most ardent
advocates of outsourcing this migration management and who are ready to sign agreements with militias ; and yet this does not prevent them from speaking urbi and orbi of the economic future of Africa.

The Frantz Fanon Foundation will be present at the demonstration held at 2pm on Saturday, November 18, in front of the Libyan Embassy at 6-8 rue Chasseloup Laubat 75015 Paris.