Assia Djebbar historienne et écrivain algérienne et française est décédée hier 6 février 2015 à l’âge de 78 ans.

Assia Djebbar auteur prolifique, historienne reconnue et universitaire distinguée était une écrivaine exigeante et respectée.

Il est frappant de constater le silence autour de sa disparition.

Quoique l’on puisse penser de son œuvre, c’était une authentique intellectuelle, cultivée et à la pensée articulée. C’était un plaisir de l’écouter, cette dame parlait un français précis, fluide. A la différence des pitres qui se ridiculisent sur les plateaux télés, elle maîtrisait aussi bien à l’oral qu’à l’écrit sa langue d’expression.

Au plan politique, on peut lui reprocher ce qu’on voudra, cette écrivaine reconnue n’a jamais craché sur le peuple algérien. Assia Djebbar était infiniment plus élégante et éduquée que ces fautes de frappe au discours pâteux que l’édition néocoloniale nous présente comme les héritiers bougnouliques de Marcel Proust, d’Albert Camus.

La Fondation Frantz Fanon présente ses condoléances à sa famille et à ses amis.