Communiqué de la Fondation Frantz Fanon

La Fondation Frantz Fanon apprend avec horreur et indignation le lâche attentat commis contre les journalistes et des salariés du journal Charlie-Hebdo. Nous nous inclinons respectueusement devant ceux qui ont perdu la vie, lâchement assassinés par d’abjects criminels. A leurs familles, à leurs amis, la Fondation Frantz Fanon adresse ses condoléances et exprime sa sympathie et sa solidarité.

Aucune idée politique, nulle caricature de presse, ne saurait être combattue par la violence. Cette criminelle attaque n’est pas seulement un attentat contre des journalistes, il s’agit principalement d’une agression directe contre le droit et les libertés.

Ces crimes atroces profitent d’abord et avant tout aux milieux qui orchestrent la stratégie de la tension et attisent le brasier de la haine xénophobe et à ceux qui créent un climat d’oppression contre des communautés systématiquement stigmatisées. Cet attentat est une aubaine pour ceux qui instrumentalisent et orientent l’inquiétude devant la crise économique et sociale pour la transformer en « clash des civilisations » ou plutôt en guerre de « la civilisation » contre « la barbarie ».

La Fondation Frantz Fanon réaffirme son engagement aux côtés de toutes celles et de tous ceux qui luttent contre le racisme, l’islamophobie, l’afrophobie et pour leurs droits.