Une crise au sommet en Algérie

Aujourd’hui "ça barde à Alger" : une espèce de coup d’Etat au sein des sphères du pouvoir, état-major de l’armée contre direction de la police politique (le DRS), c’est une grande première (qui n’est pour autant en aucune façon garante d’un pas vers une ouverture, les généraux "putschistes" ont autant de sang sur les mains et sont (à peu près) aussi corrompus que ceux qu’ils veulent déloger, même si cela va inévitablement faire "bouger des lignes").

A lire l’article d’Algeria-Watch

http://www.algeria-watch.org/fr/aw/explications_crise_sommet.htm